Les écrans chez les tout-petits


Écrans, Le coin des enfants, Le coin des parents / mardi, mars 5th, 2019

Bonjour à tous,

Cette semaine je vous propose un article sur les écrans chez les tout-petits. Il est vrai que les enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans et de moins en moins à l’extérieur. Quelles en sont les conséquences ? Quelles sont les recommandations actuelles ? Comment choisir un programme qui soit adapté aux plus petits ? Je vous dirai tout (ou presque).

Les recommandations

Tout d’abord, chez les enfants de moins de trois ans les écrans ne sont pas recommandés. L’Académie américaine de pédiatrie (AAP) a émis en octobre 2016 des recommandations suite aux dernières recherches scientifiques. Elle déconseille fortement l’usage des écrans sauf pour discuter en ligne via Skype par exemple.

Pour les enfants de 3 à 6 ans : il est primordial que l’enfant soit accompagné pendant le temps d’écran afin qu’il puisse partager avec un adulte. Il faut également que le programme soit adapté à son âge et que le temps d’écran soit limité. Il ne faudrait pas dépasser 1h par jour pour les plus âgés.

De plus, les écrans devraient être éteints au moins une heure trente avant l’heure du coucher. Lors de la 18ème journée du sommeil, l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) a parlé de “couvre-feu digital”. En effet, la lumière bleue émise par les écrans retarde la sécrétion de la mélatonine, hormone qui est synthétisé lorsqu’il fait sombre et qui permet l’endormissement.

Les risques

Pourquoi les écrans ne sont-ils pas recommandés ? Comme on vient de le voir la lumière bleue des écrans le soir retarde l’endormissement et diminue ainsi le temps de sommeil, mais également sa qualité.

En outre, plusieurs études ont clairement démontré un retard important au niveau du langage lorsque le jeune enfant était exposé régulièrement aux écrans. Plus le temps d’exposition est considérable plus l’appauvrissement du vocabulaire sera important. Ceci est lié aux manques d’échanges verbaux.

De surcroît, il y a une corrélation entre le temps passé quotidiennement devant un écran et celui de développer un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Une étude chez des enfants de 1 à 3 ans a démontré que plus le jeune enfant était exposé aux écrans et plus il courait le risque de développer un TDAH. Cela augmente également l’agressivité et une diminution de l’aptitude à se calmer.

Et plus les enfants sont devant les écrans et moins ils passent de temps à l’extérieur. Le fait d’être moins connecté avec la nature peut engendrer le syndrome du manque de nature (voir mon article sur les arbres). De plus, ils bougent moins et cela peut entrainer un surpoids voire une obésité et un risque de diabète de type II.

Enfin, il ne faut pas négliger les effets des ondes sur les enfants. C’est pourquoi, il ne faudrait pas allumer en continue le WIFI et mettre le modem le plus loin possible de la chambre des enfants.

Pour en savoir plus : un article sur l’usage du numerique

Pour résumer : le jeune enfant n’a pas besoin de tablette pour grandir bien au contraire. Il a besoin de toucher, d’expérimenter avec tous ses sens et de partager avec son entourage.

Les programmes que je recommande pour les 3 à 6 ans, à dose homéopathique et en famille 😉

Les séries d’animation :

Le programme Zouzous sur France 5 est dédié aux enfants de maternelle. Il y a ainsi que des dessins animés adaptés aux plus petits et c’est sans publicité 🙂

La plupart des séries d’animation que je recommande est diffusé (par intermittence) sur Zouzou.

Ernest et Célestine – La collection

Ernest et Célestine : Bien que la série soit réalisée en 3D le rendu est celui du 2D. Les dessins sont juste magnifiques, comme s’ils avaient été peints à l’aquarelle. L’histoire est tirée de la littérature jeunesse. En effet, Gabriel Vincent est l’auteur de toute une série de livres pour enfants du même nom (à lire sans modération).

L’histoire : un ours nommé Ernest, clown et musicien, devient ami avec Célestine une souris qui est une dessinatrice hors pair et une auteure de talent. Ernest abrite chez lui Célestine qui est orpheline. Une très belle histoire d’amitié.

Âge conseillé dès 3 ans

Mouk

Mouk: Mouk est également une adaptation d’un livre jeunesse. C’est l’histoire de Mouk, un petit ours, qui voyage à travers le monde à vélo avec son meilleur Ami Chavapa, un petit chat très gourmand 😉 Au fil de leur voyage, ils tissent des amitiés avec des enfants du monde entier et découvrent leurs coutumes.

Une série d’animation de très belle qualité à voir et revoir !

Âge conseillé : dès 4 ans

Minuscule : la vie privée des insectes : Avant de réaliser deux longs métrages, les cinéastes de Minuscule ont créé de magnifiques courts métrages mettant en scène des insectes, escargots, araignées et Cie… La série mélange les vraies prises de vues et l’animation 3D. Une réussite !

Âge conseillé : dès 3 ans

Les carnets nature de Lulu Vroumette

Les carnets nature de Lulu Vroumette : Cette série d’animation est également une adaptation de la littérature jeunesse. Chaque épisode est très court et répond à une question nature que se sont posés Lulu et ses amis.

Quelques exemples de questions :

  • C’est quoi une éclipse ?
  • Pourquoi il pleut ?
  • Pourquoi y-a-t-il de la mousse sur les arbres ?
  • Pourquoi y-a-t-il des saisons ?
  • Pourquoi les feuilles des arbres tombent-elles en automne ?

Les réponses sont adaptées aux plus jeunes et joliment illustrées. Inspirant !

Âge conseillé : dès 3 ans

Yétili

Yétili : Chaque soir, dès que la librairie ferme ses portes, Yétili s’humanise pour raconter une très belle histoire à Nina et Léon.

Un magnifique voyage à travers les albums. Pour faire aimer les livres et faire de splendides découvertes littéraires.

Hé, oua-oua

Hé, oua-oua : Oua-Oua est un sympathique chien qui accueille chaque jour cinq enfants pour partager une activité. Ces derniers obtiennent à la fin de la journée un badge pour les féliciter ! Avant de rejoindre leurs parents les enfants font un oua câlin !

Un dessin animé tout en douceur pour apprendre aux enfants à découvrir leur environnement !

Âge conseillé : dès 3 ans

La cabane à histoires

La cabane à histoires : À l’instar de Yétili, c’est la littérature jeunesse qui est mise à l’honneur. Des enfants se retrouvent dans leur cabane pour lire des aventures palpitantes et faire découvrir aux plus jeunes une multitude d’albums. Les histoires sont animées en respectant l’univers graphique de chaque illustrateur.

Âge conseillé : dès 4 ans

Pirata et Capitano

Pirata et Capitano : Pirata et Capitano sillonnent les océans à la recherche d’un trésor et entraînent avec eux nos petits moussaillons grâce à une magnifique reprise musicale (In the Summertime de Mungo Jerry).

Une série d’animation pour les petit(e)s pirates.

Âge conseillé : dès 3 ans

Les courts métrages :

Voici maintenant des idées de courts métrages à partager en famille ! Il ne manque plus que le pop-corn !

Tout d’abord, les enfants ont aussi le droit à leur cinéma d’auteur et c’est pourquoi je vais commencer par vous présenter les films du Nord. Ils ont développé tout un programme pour les petits alliant poésie et humour.

Ils ont commencé avec Le parfum de la carotte et ont enchaîné avec un programme nommé La chouette du cinéma.

Le parfum de la carotte

Le parfum de la carotte : Lapin et Écureuil sont voisins et amis. Ils sont aussi gourmands et bons vivants. Mais des différences de goût les mènent à la dispute. L’écureuil, fâché, déménage de nuit et se fait attraper par un renard…

Simplement magnifique !!!

Âge conseillé : dès 3 ans

La chouette du cinéma : Retrouvez ce magnifique programme dans La chouette, entre veille et sommeil – Le vent dans les roseaux ou encore dans La Fontaine fait son cinéma. Vous pouvez aussi retrouver Les Ritournelles de la chouette au cinéma.

Ce programme permet de faire (re)découvrir des contes classiques comme la soupe au caillou ou encore la moufle tout en expliquant aux jeunes enfants les différentes techniques du cinéma d’animation. Poétique et instructif !

Pour en savoir plus et télécharger des dossiers pédagogiques en prolongement : les films du nord

Âge conseillé : dès 4 – 5 ans

La sorcière dans les airs

Sinon plusieurs films d’animation ont été adaptés des livres de Julia Donaldson. Une réussite ! Il y a Monsieur Bout-de-bois, Gruffalo, La Sorcière dans les airs ou encore Le rat scélérat.

Âge conseillé : dès 4 ans

Le mystère du lapin garou

Dès 5 ans, il y a Wallace et Gromit, un duo so British qui fait rire petits et grands. À la maison, nous sommes fans du Mystère du Lapin Garou. Une aventure rocambolesque réalisée en pâte à modeler. Désopilant !!!


Le grand méchant renard

Le grand méchant renard : est composé de trois courts métrages qui sont en fait des saynètes. Le renard, acteur principal, présente chaque représentation en s’adressant au public. L’histoire met en scène des animaux de la ferme et un renard. C’est hilarant! Mais je ne vous en dis pas plus…

Âge conseillé : dès 5 ans (pour l’humour décalé)

La vidéo à la demande :

Benshi Studio

Benshi Studio : est une plateforme vidéo à la demande spécialement conçue pour les enfants. Je recommande les yeux fermés !!! Pas de publicité ! Pas de blockbusters ! Le choix de la programmation est fait avec le plus grand soin et est adapté à chaque âge ! Quand vous partez en voyage par exemple vous pouvez télécharger les films d’animation, courts métrages… sur votre tablette ou ordinateur portable et vous n’avez pas besoin de connexion Internet. Et c’est classé par âge 🙂

Un mois d’essai gratuit, puis 4€99 par mois sans engagement. Disponible en France et dans les DOM pour le moment.

https://benshi.fr/actu/benshi-studio/98

Benshi est également un guide du cinéma pour enfants, avec des parcours cinéphiles comme Musique et cinéma ou encore À table ! Votre enfant peut donner son avis sur les films et obtenir des badges. Benshi vous guide dans le choix du film en vous conseillant par âge. Il vous donne leur avis, le synopsis et une multitude d’informations complémentaires.

https://benshi.fr/home

Apprendre l’anglais :

Apprendre l’anglais avec Kokorolingua est juste magique. Nous testons en ce moment et mon fils apprend l’anglais en s’amusant. Il a un meilleur accent que moi, car de trois à sept ans les enfants apprennent naturellement une langue étrangère. Le principe de kokorolingua repose sur la pédagogie Montessori et sur les derniers travaux effectués en neurosciences. Ce sont des enfants du même âge qui dispensent le “cours” en parlant de ce qu’ils vivent au quotidien. Votre enfant visionne une vidéo par semaine sur une thématique particulière (les chiffres, j’aime…, les émotions…) et apprend naturellement environ 500 mots et expressions en 16 mois.

Une vidéo se compose toujours de la même manière : l’enfant commence par une séance de brain gym, puis il écoute les enfants parler et répète. Enfin, il fait un peu de méditation pour ancrer ses nouvelles connaissances.

Vous pouvez tester gratuitement sur kokorolingua

Application :

Bayam : est une application intelligente et exhaustive. Chaque enfant a son propre profil en fonction de son âge (jusqu’à six profils par famille). L’application est sécurisée et sans publicité. De plus, il y a un chronomètre que les parents peuvent paramétrer pour chaque profil.

L’application contient un onglet pour les 3 à 6 ans et un autre pour les 7 à 10 ans.

Les contenus varient, car ils sont sans cesse actualisés. Néanmoins, vous trouverez toujours pour les 3 à 6 ans des histoires à écouter, des contes, des comptines et de la poésie; des expériences scientifiques, de la philosophie, du yoga, les réponses à plein de questions que les petits se posent sur la nature, les animaux, les métiers… de la musique avec notamment radio pomme d’api; des activités créatives, des jeux et les dessins animés de leurs héros préférés (SamSam, Polo, Zouk ou encore Petit Ours brun).

Vous pouvez tester gratuitement pendant un mois l’application en la téléchargeant sur App Store ou sur Google play.

Anecdote

Beaucoup de parents de la Silicon Valley limitent drastiquement le temps passé devant les écrans de leurs enfants. Certains interdiraient l’usage des smartphone avant l’âge de 14 ans et inscriraient leurs enfants dans des écoles Montessori. Steve Jobs, selon un article paru dans le New York Times en 2014, limitait le temps d’écran de ses enfants.

Alors partageons du temps à l’extérieur avec nos enfants, faisons la cuisine (ce sera mon prochain article), bricolons et lorsque nous allumons les écrans partageons ce moment avec nos enfants et discutons de ce que nous avons vu 🙂

Merci de liker et de partager !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réponses à « Les écrans chez les tout-petits »

  1. Totalement d’accord ! pas d’écran avant 3 ans sinon au secours !! Quelle catastrophe après…
    Même avant 6 ans… aie aie.

    Nos yeux sont captivés par les images qui bougent (notre cerveau aime faire le moins d’efforts possible et se divertir sans bouger est une de ses activités favorites !). Les enfants les premiers ! Et ensuite ils réclament de plus en plus c’est un cercle vicieux… auquel on n’échappe pas. Que non ! Impossible c’est comme ça. Et il faut l’accepter, les enfants ne comprennent pas spécialement que c’est mauvais pour eux.

    En revanche, il est effectivement bien de diversifier au maximum les activités pour contrecarrer un peu l’effet de l’attirance pour les écrans. De proposer d’autres choses comme sortir à l’extérieur, utiliser ses mains pour fabriquer des choses etc etc. Je suis totalement d’accord avec ça !

  2. Bonjour Stéphanie ! Merci pour cet article qui tombe à pic car ma fille va avoir 3 ans en mai et je commence à me renseigner sur les dessins animés qu’elle pourrait commencer à regarder. On m’a parlé de ‘Macha et Micha’ et ‘Ben et Holly’. Est-ce que tu les connais ?

    1. Bonjour Ludivine ! Merci beaucoup pour ton commentaire ! Le royaume de Ben et Holly est vraiment un chouette dessin animé rempli d’onirisme et de magie. Quant à Masha et Michka c’est un dessin animé rigolo où une petite fille vive et espiègle devient amie avec un ours calme et placide. Il y a également les contes de Masha : elle narre des contes classiques en les revisitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *