En forêt avec nos enfants : idées d’activités pédagogiques autour des arbres


Apprendre et expérimenter, Hygiène et santé, Le coin des enfants, Le coin des parents, Se reconnecter avec la nature / vendredi, février 15th, 2019

Bonjour à tous,

Cela fait déjà quelque temps que je réfléchis à une série d’articles sur comment reconnecter nos enfants à la nature. Alors quand Coline et Rémy du blog Petites Chasses au trésor : https://petiteschassesautresor.com m’ont contactée pour participer à un carnaval d’articles sur “La nature et les apprentissages”, cela m’a permis de franchir le pas. Un grand merci donc à eux ! Vous pouvez voir leur article ici sur le même sujet :  https://petiteschassesautresor.com/apprentissage-nature-conseils-astuces/

Pourquoi la nature est essentielle à nos enfants ?

Tout d’abord la nature est essentielle pour eux, car elle permet de réduire un grand nombre de symptômes de civilisation tels que l’hyperactivité, le déficit d’attention, le surpoids, le stress ou encore la myopie.

De plus, les enfants élevés au contact de la nature ou des animaux développent un meilleur système immunitaire et sont ainsi moins sujets aux allergies, à l’asthme, à l’eczéma et autres dermatites. Ainsi laissons nos enfants patouiller dans la terre ( j’ai une bonne recette de lessive sur mon blog 😉 https://elever-differemment-son-enfant.com/lessive-maison-texture-creme/).

Pour ce premier article sur cette thématique, j’ai choisi de parler des balades en forêt et des activités à faire autour des arbres.

Le bain de forêt

Le bain de forêt ou shinrin yoku est né au Japon en 1982. Les japonais surexposés au stress et au béton des grandes villes ont voulu retrouver la tranquillité des sentiers forestiers et ainsi profiter des bienfaits des arbres. En effet, le contact avec les arbres permet de diminuer le stress, d’augmenter les défenses immunitaires et de se ressourcer, notamment grâce aux phytoncides (composés aromatiques qui émanent des feuilles).

Concrètement d’aller régulièrement en forêt permet à nos enfants d’être plus épanouis, de se recentrer, d’être plus attentifs à ce qui les entoure et d’être en meilleure santé.

Activités pédagogiques autour des arbres

Mon ami l’arbre

Mes élèves ont toujours apprécié ce jeu. En outre, il permet d’améliorer la coopération, mais également de développer les sens qui sont d’habitude moins utilisés comme le toucher, l’ouïe ou encore l’odorat.

Pratiquement, cela se joue à deux, un enfant a les yeux bandés ou les yeux fermés pendant que l’autre est son guide. Ce dernier l’amène près d’un arbre. L’enfant ayant les yeux bandés doit l’inspecter sans utiliser sa vue. Puis il est ramené au point de départ et doit retrouver son arbre pour lui faire un gros câlin.

Puis on inverse les rôles.

Les + : améliore la coopération, le sens de la responsabilité ( il doit indiquer par exemple à l’autre enfant s’il y a un obstacle pour ne pas qu’il trébuche ). Permet de travailler des sens moins utilisés. En touchant, l’enfant pourra se rendre compte si l’écorce est rugueuse, si elle se détache. En écoutant, il entendra peut-être un oiseau qui niche. En sentant, il pourra sentir l’essence de l’arbre ou de la mousse ou encore le champignon pourri 😉

Le Land Art

Tableaux d’artistes en herbe :

Dès 3 ans : vous pouvez découper plusieurs petits cartons d’environ 18 sur 13 cm. Puis collez du scotch double face sur toute la surface. Votre enfant pourra ensuite faire parler toute sa créativité en réalisant un magnifique tableau végétal avec ce qu’il aura trouvé autour de lui.

Tableau végétal

Un serpent de feuilles mortes :

Dès 5 – 6 ans : Ramassez plein de feuilles mortes de toutes les couleurs, puis cherchez un espace suffisamment grand pour pouvoir réaliser votre serpent. Vous pouvez utiliser d’autres matériaux naturels pour les yeux ou la langue du serpent.

Serpent de feuilles mortes

Mandala nature :

Dès 8 – 9 ans : Ramassez plein d’éléments naturels et classez-les par couleurs ou formes. Trouvez ensuite un espace suffisamment grand pour pouvoir tracer dans la terre avec un bâton plusieurs cercles successifs du plus petit au plus grand. Puis disposez les éléments naturels en réfléchissant à leur couleur, forme, texture…

Mandala nature

Les + : Améliore la créativité, l’attention et la concentration.

Les chasses au trésor

Vous pouvez organiser, quelle que soit la saison, une chasse au trésor en forêt ou dans un parc arboré. Entendre le vent, trouver des stalactites, ou le Père Noël en hiver 😉 chercher des feuilles mortes de différentes couleurs et une pomme de pin en automne… Vous trouverez les feuilles de route pour faire de magnifiques chasses au trésor dans le coffre au trésor de Coline et Rémy (il faut s’inscrire sur leur blog pour pouvoir les télécharger). Ils ont également rédigé un magnifique article avec un kit de chasse au trésor spécial forêt à télécharger 🙂 :https://petiteschassesautresor.com/organiser-petite-chasse-tresor-foret/

Les + : Améliore l’autonomie, la confiance en soi et la concentration. Permet d’apprendre en s’amusant.

Botanique

Représenter l’anatomie d’un arbre :

Demandez à votre enfant de citer les éléments qui constituent un arbre (branches, feuilles, tronc, racines, poils absorbants). Puis demandez lui de ramasser des feuilles, des branches et des éléments naturels qui pourront servir pour le tronc et les racines. Souvent les enfants sous-estiment la taille des racines par rapport à la taille de l’arbre (les racines sont au moins de la même taille que le tronc et son feuillage).

En outre, on peut expliquer à notre enfant que les plus grands arbres vont nourrir les plus petits grâce aux terminaisons nerveuses de leurs racines. Pour en savoir davantage sur le sujet et ainsi en discuter avec vos enfants vous pouvez visionner le film : L’intelligence des arbres ou lire le livre de Peter Wohlleben (voir référence ci-dessous).

Vous pouvez prolonger cette activité à la maison en achetant un puzzle de botanique Montessori. Vous en trouverez un par exemple sur le site Internet de Nature et Découvertes: https://www.natureetdecouvertes.com/enfant/materiel-montessori/biologie-geographie/mamontessoribox-puzzle-botanique-arbre-92410810

Faire un herbier :

Faire un herbier est une activité incontournable quand on veut travailler sur les arbres. Le printemps est le meilleur moment pour le faire, mais l’automne est également une saison intéressante pour faire un herbier. L’érable, par exemple, est magnifique en cette saison.

Si vous voulez essayer de récolter le plus de feuilles d’espèces différentes, je vous conseille de vous rendre dans un parc arboré plutôt qu’en forêt. En effet, dans un bois vous trouverez toujours les mêmes arbres à savoir le chêne, l’hêtre, le charme…

C’est important de commencer par les espèces endémiques (ceux que vous trouvez chez vous), une fois que votre enfant saura les reconnaître vous pourrez prolonger par une balade au jardin botanique afin de compléter votre herbier.

Munissez-vous d’un guide d’identification des arbres et / ou d’un mini guide de la Salamandre : Feuillus de plaine et Arbres résineux. Equipez-vous également d’un crayon, d’un petit bloc note et de petits sachets.

Vous pouvez demander à votre enfant, selon son âge, de ramener trois, cinq ou dix feuilles différentes. Les feuilles ne doivent pas être mouillées. De plus, il est important de rester vers l’arbre au moment de la détermination de son nom. Pour commencer, je conseille les arbres les plus courants comme le chêne, le marronnier, le hêtre, le charme, le noisetier, le bouleau, le tilleul, le frêne, le châtaignier ou encore le noyer.

Une fois que vous avez pu déterminer son nom, inscrivez-le sur un petit bout de papier. Glissez-le avec la feuille dans un sachet.

À la maison, mettez les feuilles à sécher une par une entre plusieurs épaisseurs de papier journal. Puis, pressez toutes les feuilles de papier avec des objets lourds comme des dictionnaires. Changez les journaux une ou deux fois. Retirez vos belles feuilles quand elles seront sèches et collez-les avec du scotch double face dans un cahier ou dans un livre herbier comme : L’herbier des feuilles de Nicole Bustarret et Laurence Bar (Editions Milan).

Je vous donne un petit moyen mnémotechnique pour différencier le charme de l’hêtre : Le charme d’Adam, c’est d’hêtre à poil 🙂 Donc la feuille du charme a des dents et celle du hêtre des poils 😉

Ecouter au printemps la sève monter :

Au printemps, on peut entendre la sève monter dans les arbres. Pour ce faire, il vous suffit de vous munir d’un stéthoscope que vous pouvez soit trouver dans certaines boutiques de muséum, soit dans des magasins de matériel médical ou encore en ligne.

Il est intéressent de tenir un petit cahier pour noter ses observations et de comparer en fonction de l’arbre (montée de la sève plus ou moins précoce).

Les + : Toutes ces activités de botanique permettent à l’enfant d’apprendre de manière ludique et active. Les cartes de nomenclature Montessori sont très intéressantes pour compléter ces activités mais ne remplacent pas le travail sur le terrain. Vous en trouverez par exemple sur le blog : http://crapouillot-montessori.blogspot.com/search/label/Botanique

Raconter ou inventer des histoires

À la maison, nous adorons inventer des histoires. J’aime particulièrement prendre Jack (de Jack et le haricot magique) comme héros et lui faire vivre tout plein d’aventures fantastiques.

Dans la forêt, alors qu’on se balade, j’aime inventer des histoires de lutins ou encore de druides. Vous pouvez aussi demander à votre enfant d’imaginer une histoire. Pour l’aider, je vous conseille un magnifique jeu qui a gagné la médaille d’or de l’Oppenheim gold Award : Raconte une histoire – Les mystères de la forêt de chez eeBoo. Ce jeu de carte permet grâce à ces très belles illustrations de stimuler son imagination et sa créativité.

Si vous préférez lui raconter une histoire que vous aurez lu auparavant, vous pouvez par exemple vous inspirez des récits naturalistes de la Petite Salamandre : https://catalogue.salamandre.net/les-nouveaux-contes-nature-de-la-petite-salamandre.pdt-456/

Les + : Permet d’améliorer la concentration et l’attention si c’est vous qui racontez l’histoire. Permet de stimuler l’imagination et la créativité si c’est lui qui l’invente.

Prendre des photos naturalistes

De manière général, les enfants adorent prendre des photos. Pour cette activité, vous pouvez organiser une chasse au trésor en demandant de photographier un chêne, un hêtre, des empreintes d’animaux ou encore un écureuil. Ou plus simplement de le laisser photographier ce qu’il a envie et ainsi de laisser cours à sa créativité.

Les + : Favorise l’autonomie, la confiance en soi et la créativité.

L’importance du jeu libre

C’est par le jeu que l’enfant développe une multitude de compétences. C’est pourquoi, il est important de prévoir du temps pour du jeu libre. Pourquoi pas inviter une amie ou un ami de votre enfant lors de votre balade en forêt afin qu’ils puissent jouer ensemble.

L’enfant va ainsi, avec ce qu’il trouve à disposition, s’inventer des jeux. Cela lui permettra de développer sa créativité et son imagination. Le printemps passé par exemple, nous nous étions arrêtés près d’une rivière qui traversait le bois. Nathan a fabriqué avec la terre argileuse un volcan. Une autre fois avec des amis, ils ont joué aux gardes forestiers pendant des heures.

Les + : Favorise l’imagination, la créativité, la coopération et la confiance en soi.

Les carnets de terrain naturalistes et guides

Pour les sorties dans les bois, il est toujours utile de vous munir d’un guide de différenciation des arbres comme par exemple : le mini-guide illustré des arbres des éditions Marabout.

Pour les enfants dès 9 ans : Plein d’activités à faire en forêt avec Le carnet terrain forêt + 2 frises forêt de la Salamandre : https://catalogue.salamandre.net/carnet-de-terrain-2-frises-foret.pdt-913/

Prolonger à la maison

Activités artistiques :

Pour les plus petits :

  • Faire des collages de feuilles d’automne.

Profitez de votre promenade naturaliste pour récolter des feuilles de toutes les couleurs et de différentes formes pour créer un arbre imaginaire ou d’un seul et même arbre pour réaliser un bricolage réaliste. Tout d’abord, faire sécher les feuilles dans du papier journal sous un gros livre pendant un ou deux jours. Puis, imprimez la feuille tronc d’arbre que vous trouverez sur le site d’Hugo l’escargot : https://www.hugolescargot.com/activites-enfants/bricolages/44791-collages-feuilles-d-automne/

Enfin votre enfant pourra coller les feuilles en laissant place à toute sa créativité.

  • Créer une peinture d’arbre automnal

Imprimer le tronc sur le site d’Hugo l’escargot, puis laissez votre enfant créer des feuilles automnales avec de la peinture à doigts.

Fiche à imprimer : https://www.hugolescargot.com/activites-enfants/bricolages/41141-creez-des-peintures-d-automne-avec-les-mains/

Pour les plus grands :

Cahiers naturalistes :

Je vous conseille ces cahiers les yeux fermés 🙂

  • Le très très gros cahier de nature de Balthazar – pédagogie Montessori de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier. Dès 3 ans.
  • Les arbres – cahier d’observation et d’activités Colibris de François Lasserre et Isabelle Simler. Dès 5 ans.

Lire :

  • Pour nous : La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben
  • Pour les enfants dès 8 – 9 ans : Ecoute les arbres parler de Peter Wohlleben
  • Dès 6 ans : Le monde secret de la forêt de Raphaël Colombo et Stéphanie Rubini
  • Dès 6 ans : Bizarbres mais vrais ! de Bernadette Pourquie et Cécile Gambini aux éditions La Salamandre
  • Dès 4 ans : La forêt – Collection : Le spectacle de la nature chez Albin Michel Jeunesse
  • Dès 3 ans : La forêt et L’arbre – Collection : Mes premières découvertes chez Gallimard Jeunesse

Jouer :

  • Jeu de société, conseillé dès 7 ans : Il était une forêt

J’espère que cela vous donnera des pistes pour vos promenades en forêt et vous souhaite de très belles balades naturalistes en famille !

Merci de partager l’article ! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
    2
    Partages

8 réponses à « En forêt avec nos enfants : idées d’activités pédagogiques autour des arbres »

  1. Superbe article ! J’ai hâte de commencé notamment le land art avec mon ptit garçon, merci encore, ton article est vraiment intéressant et plein de bons tuyaux ! Bravo Stephanie

  2. Ah oui super l’idée du serpent ! J’adore le rendu !
    Marrant j’ai aussi écrit à propos du jeu “mon ami l’arbre”, j’adore le principe car il faut utiliser tous ses sens étant privé de celui de la vue ;). Bon moi du coup je l’ai appelé colin maillarbre dans mon article 😉 Je recommande d’autant plus !
    Au plaisir de te lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *