Comment protéger son nouveau-né des polluants en 8 points


Hygiène et santé, Le coin des parents / lundi, octobre 8th, 2018

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose un article sur comment protéger son nouveau-né (ou son bébé) des différents polluants que nous rencontrons à l’intérieur de nos maisons. Il faut savoir que l’air intérieur est jusqu’à 15 fois plus pollué que l’air extérieur. L’unité de pneumologie des hôpitaux de Strasbourg a fait une étude qui démontre le lien entre l’augmentation des risques de développer une maladie respiratoire chez l’enfant et l’exposition de la femme enceinte et du nourrisson aux COV (composés organiques volatils).*

Comment protéger son nouveau-né des polluants en 8 points :

1.Utiliser des peintures écologiques ou encore mieux des peintures dépolluantes

Les peintures classiques contiennent des composés organiques volatils, qui comme on l’a vu, augmente le risque de maladies respiratoires. Sachez que l’acrylique est forcément chimique, elle est issue de la pétrochimie. Il existe, en outre, des peintures dépolluantes qui permettent de dépolluer l’air de quasiment toutes les substances polluantes rencontrées dans les logements. Quant à leur fabrication, elle reste un secret.

2. Acheter des meubles écologiques

Il faut privilégier les meubles en bois brut et faire attention aux peintures et vernis. Ces derniers ne doivent pas contenir de solvants. Sachez que du mobilier contenant des polluants (exemple bois contreplaqué) les relâche pendant de nombreuses années.

3. Aérer la chambre de votre bébé régulièrement

Comme on l’a souligné, l’air extérieur est moins pollué que l’air intérieur, il est ainsi primordial d’aérer régulièrement sa maison. Jérémy Hérard, architecte et expert d’une maison saine, préconise d’ouvrir au moins 15 minutes par jour les fenêtres. Evidemment ne jamais laisser un enfant en plein courant d’air.

4. Sortir votre nouveau-né tous les jours

Pour différentes raisons, il est primordial de sortir tous les jours et notamment car l’air extérieur est moins pollué. Toutefois, il faut veiller à différents aspects. En effet, il y a quelques temps j’ai lu un article concernant les balades en poussette et j’ai été bouleversée par sa lecture:

Des chercheurs de l’Université de Surrey et du Global Centre for Clean Air Research, en Angleterre, ont découvert que les enfants sont exposés à une pollution beaucoup plus élevée quand ils sont dans une poussette.*

Le fait d’être à moins d’un mètre du sol va engendrer une absorption de 60% de plus de particules fines qu’un adulte. Préférez donc les portes-bébés et écharpes et privilégiez les endroits arborés et peu fréquentés par les voitures pour vos balades quotidiennes.

5. Utiliser pour le bain un pain de savon artisanal sans huiles essentielles

Il est important de mettre le moins d’ingrédients possibles sur la peau de notre bébé. De ce fait, privilégiez un pain de savon artisanal avec une liste courte d’ingrédients. Le label “slow cosmétique” est un excellent indicateur. Le pain doit être adapté aux nourrissons; de nombreuses huiles essentielles sont à proscrire chez la femme enceinte et les jeunes enfants. Pour le change, vous pouvez utiliser du liniment et des lingettes lavables.

6. Fabriquer vos propres produits ménagers ou utiliser des produits écologiques sans huiles essentielles  

Sachez qu’avec du bicarbonate, du vinaigre et du savon noir vous pouvez faire la quasi totalité de vos produits ménagers. Promis je vous donnerai plein de recettes très prochainement 😉

7. Dans la cuisine, bannir les plastiques et privilégier le bois, l’inox ou le verre

Les plastiques sont une des principales sources de polluant. Il est primordial de les limiter. Les biberons sans bisphénol A contiennent du bisphénol S ou Z, qui serait d’après une étude récente, pire que le bisphénol A. Achetez ainsi des biberons en verre. En outre, vous pouvez aussi choisir des biberons en inox, toutefois ils sont moins écologiques au niveau de leur fabrication. Quant à la vaisselle, on trouve de plus en plus dans le commerce des assiettes et des verres fabriqués en bambou.

8. Eviter la moquette

Les acariens, particules fines et poussière se reproduisent dans les tapis ou la moquette. De plus, les moquettes contiennent des produits polluants.

 

Comme le dit Jérémy Hérard il ne faut pas confondre dépolluer et aseptiser ! Un milieu trop désinfecté diminue le système immunitaire de l’enfant. Ainsi votre petit(e) prince(sse) risque de développer des allergies. Il est ainsi important de laisser son enfant crapahuter dans la nature, mais ce sera la matière d’un autre article, promis !

Si vous avez aimé mon article merci de le partager 😉

 

 

* “Effets sur la santé des composés organiques volatils de l’habitat”in Revue des Maladies Respiratoires, vol. 25, n°4, avril 2008, pp.475-485.

*http://*https://www.magicmaman.com/les-promenades-en-poussette-peuvent-etre-dangereuses-pour-la-sante-des-enfants,3601826.asp

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *